LA MÉTHODE AMNOS®

Qu’est ce que la méthode AMNOS® ?

La communication est au cœur de la relation. Sa fluidité, sa clarté sont les garants d’une vie relationnelle saine et sereine ; son efficience au sein d’une équipe de travail permet de résoudre les conflits et de trouver collectivement des solutions constructives. 

La Méthode AMNOS® repose sur des techniques précises aux valeurs humanistes visant à créer ou à restaurer le lien par une communication verbale fluide et claire. Elle n’exige pas nécessairement une introspection ou un travail sur soi, et s’inscrit dans une démarche de dynamique relationnelle saine, dans un système professionnel ou privé.

Inspirée de l’approche systémique de Virginia Satir, des apports de  Bateson, et des travaux de Sullivan  sur l’influence des liens interpersonnels, elle a fait ses preuves dans les situations conflictuelles au sein de familles, d’équipes de travail ou entre deux individus. Elle se distingue également dans les méthodes éducatives alternatives et les oppositions intergénérationnelles.

 

La méthode AMNOS® permet d’améliorer vos échanges  en vous permettant de :

-          Identifier vos attentes, vos besoins, avec une prise de conscience essentielle  pour désamorcer une discorde,

-          Reconnaître les jeux de pouvoirs qui parasitent la communication,

-          Eviter les pièges de la provocation verbale qui contribuent à la mise en danger de la relation,

-          Appréhender les différents modes de communication entre individus, et réfléchir à leur impact, 

-          Repérer les non-dits, principale cause de malentendus,

-          S’exprimer clairement et avec assertivité, afin de  faire entendre votre voix.

Pour les professionnels de l’accompagnement il s'agit de donner les moyens à son client d'aborder sereinement les sujets les plus délicats ; de le guider à s'exprimer librement, sans frein émotionnel mais avec tact, afin de lui éviter les blocages et les frustrations générateurs de conflits. Ainsi, améliorer la qualité du lien à autrui nécessite de bien comprendre les enjeux d’une conversation et ce qu'elle peut générer.

Co-créée avec Erika Borde, consultante en communication interpersonnelle et coach de stratégie, la Méthode AMNOS® propose également d’identifier les différents niveaux d’expression orale afin d’éviter les jeux de pouvoirs et les agressions verbales.

Le COACHING AMNOS® des outils basés sur les neurosciences

 

Les formateurs AMNOS actualisent en permanence leurs connaissances en neurosciences pour transmettre, dans le cadre de la formation, des informations nécessaires à la compréhension de l'accompagnement en coaching.

Ces connaissances permettent aux futurs coachs :

  • de mieux comprendre les processus cognitifs et émotionnels,
  • d'intervenir opportunément pour faciliter la prise de conscience et le changement,
  • de choisir des outils et des stratégies appropriés aux situations,
  • d'accroître la confiance des coachs dans leurs pratiques.

En effet, l'efficacité des techniques utilisées dans le cadre de la formation AMNOS a été démontrée par les neurosciences, grâce notamment, à des études scientifiques utilisant l'imagerie cérébrale (IRMf), et les électroencéphalogrammes (EEG). Nous en présentons ici de brefs extraits.

La PNL :

Eric KANDEL, Prix Nobel de médecine en 2000, validait à travers ses travaux la pertinence de la PNL dans son article intitulé "Un nouveau cadre intellectuel pour la psychiatrie (1998)". Il précisait entre autre que «tous les processus mentaux, même les processus psychologiques les plus complexes, découlent des opérations du cerveau», et que "des altérations spécifiques du comportement se traduisent par des changements fonctionnels caractéristiques dans le cerveau". Or, la PNL permet de décoder ces processus pour comprendre les modes de pensées des personnes pour les accompagner efficacement  en séance de coaching. 

L'EFT (Emotionnal Fredom Techniques) :

extrait de l'étude "Energy Psychology Method, Theory, Evidence" du Docteur en psychologie David FEINSTEIN (2007)

Cette étude reprend les résultats de 14 années d’études sur près de 30.000 clients. Sur un groupe de 5.000 clients souffrant de troubles d’anxiété, la moitié furent soignés de façon classique (groupe témoin – médication et entretiens), l’autre moitié par une méthode d’Energy Psychology (groupe test – stimulation de points d’acupression selon un protocole EFT).

Près de 90% des clients du groupe test répondirent positivement à l'EFT avec 76% de ceux-ci restant totalement libres de tout symptôme plus d’une année après la fin du traitement.

De plus, s’il avait fallu 15 séances dans le groupe témoin (63% de réponses positives, 51% libres de symptôme une année plus tard), seulement 3 séances d’EFT furent, en moyenne, nécessaires pour obtenir ce résultat.

Les résultats ont été confirmés par imagerie cérébrale et contrôle des neurotransmetteurs. Cette étude met en évidence les fondements neurologiques de la psychologie énergétique.

 

La visualisation :

Expérience du piano virtuel menée par l'équipe du Docteur Alvaro PASCUAL-LEONE (Harvard - 2007)

Des chercheurs ont fait apprendre à un groupe de volontaires un morceau de piano facile, joué de la main droite durant une semaine. Ils ont constaté en imagerie un développement de la zone du cortex moteur concernée.

Dans le même temps, ces chercheurs ont demandé à un autre groupe d'imaginer de jouer ces notes sans toucher le clavier. La même zone du cortex moteur s'est développée autant que ceux qui avaient joué.

Ainsi, la pensée seule avait accru l'espace utilisé par le cortex moteur à une fonction spécifique.

Par l'entrainement mental (pensée, visualisation, méditation...), nous pouvons modifier nos modèles d'activité cérébrale et la structure même de notre cerveau. C'est la manifestation de l'interaction du corps et de l'esprit.

L'hypnose :

Extrait de l'étude portant sur "l’Activité cérébrale et la connectivité fonctionnelle associée à l’hypnose". Par l'équipe du Professeur David SPIEGEL, neuro-psychiatre. (Standford 2016).

A l'imagerie, le Professeur Spiegel et ses collègues ont mis en évidence des changements dans trois régions cérébrales :

1) Une baisse d’activité dans le cortex cingulaire antérieur dorsal. Ce qui implique que sous hypnose, l'attention est réduite. Elle est focalisée sur un objet qu'elle va détailler, mais la perception de ce qu'il y a autour est limitée.

2) Les chercheurs on noté une augmentation des connexions entre deux zones du cerveau : le cortex préfrontal dorsolatéral et l'insula. Cela renforce l'idée que l'hypnose est un état de conscience particulier qui renforce la relation entre le corps et l'esprit, plutôt qu'un moindre niveau d'éveil.

3) Il y a un nombre réduit de connexions entre le cortex préfrontal dorsolatéral et le réseau du mode par défaut, qui inclut le cortex préfrontal médian et le cortex cingulaire postérieur. En général, les gens qui sont hypnotisables ont tendance à être moins conscients d'eux-mêmes, à faire plus vite confiance à d'autres personnes et à être plus imaginatifs.

Amnos Methodology 

Pôle de santé 
4, Allée des pins
33170 GRADIGNAN
06 95 54 55 25

Qualiopi

Mis à jour le 15/04/2022